Venez découvrir l’un des endroits les plus séduisants de la Méditerranée

L’archipel de la Maddalena couvre une superficie de plus de 12 000 hectares avec 180 kilomètres de littoral. La Maddalena, Caprera, Spargi, Santo Stefano, Santa Maria, Budelli, Razzoli sont les sept îles principales, flanquées de Mortorio, Giardinelli, Soffi, Bisce et Corcelli. Dans cet environnement des plus séduisants au monde, on trouve des baies, des criques, des falaises  cachées et des plages blanches ou roses, alors que se développe partout sur le sol une végétation méditérraneenne luxuriante interrompue par des roches de granit façonnées et creusées par le vent.

La Maddalena Cala Gavetta (8)

La Maddalena

L’île mère est située au centre de l’archipel qui porte son nom. Sa forme, vaguement triangulaire, est délimitée aux  extrémités sud par Punta Tegge et le pont qui relie à Caprera, et par le  haut sommet de Punta Marginetto. La zone habitée, qui compte un peu moins de 12 000 personnes, est concentrée au sud le long de la côte et s’étend sur environ deux kilomètres à l’intérieur des terres. Le centre historique est situé entre Cala Gavetta, l’actuel port de plaisance, la Piazza Umberto I – mieux connue sous le nom de Piazza Comando – et le dense réseau de ruelles. La bande côtière est traversée par la route panoramique qui, parcourant tout le tour de l’île, rend accessible une grande partie des criques et des plages.

Approfondisci >

Caprera

L’île conserve un  charme d’une beauté primitive qui s’étend entre les paysages marins, les criques, les bois (forêts de pins, chênes verts et maquis à perte de vue), les falaises et les anciennes constructions militaires. Tout cela est traversé par un enchevêtrement de sentiers permettant aux visiteurs les plus curieux  de découvrir  les coins les plus reculés. La popularité de  Caprera est étroitement  liée au nom de Giuseppe Garibaldi qui l’a choisie comme résidence à partir de 1856. Il s’y  installa d’abord dans une petite maison jusqu’en 1861, lorsque la Maison Blanche ,une résidence dans le style des fazendas sud-américaines , fut achevée. Il y vécu avec sa famille jusqu’à sa mort

Approfondisci >
Coticcio_Coppadoro
Cala Corsara Ugo

Spargi

Au nord-ouest de l’archipel de la Maddalena se trouve l’île de Spargi avec les petits ȋlots de Spargiotto et Spargiottello Elle est la troisième île de l’archipel par extension, parmi les plus sauvages  et inhabitées.  Sa morphologie se reflète également sur la structure de la côte, très  raide et abrupte, qui s’ouvre seulement au sud et au sud-ouest sur quelques criques de sable fin comme Cala Corsara ou Cala Ciaccaro également connue sous le nom de Cala Soraya.

Approfondisci >

Budelli

L’île a une superficie de 1,6 kilomètres carrés et un développement côtier de 12,3 kilomètres. La végétation, typique de la Méditerranée, est basse et abrite, entre autres, parmi de nombreuses espèces, une petite population de Testudo marginata. Le nom de l’île est une référence claire à l’ancienne toponymie qui a attribué à l’ensemble de l’archipel le nom de Isole dei Budelli ou Isole del Budello (Ile du Boyau), à cause de son passage étroit si caractéristique.

Approfondisci >
Budelli_Presutti
Cala Santa Maria_2_Ferrigno

Santa Maria

C’est l’île la plus plate et la plus accueillante de l’archipel, formée en grande partie par des gneiss et des micaschistes qui la caractérisent sur tout le versant oriental, lui conférant  un profil plus doux que les autres îles. Elle tire son nom de l’église et du couvent au nom de la Vierge,  actif au Moyen Âge. Sur l’île il y a un étang intéressant du point de vue environnemental car une partie du réseau de zones humides entre la  Corse et la Sardaigne, permet aux oiseaux migrateurs de s’arrêter dans leurs migrazions entre l’Afrique et l’Europe.

Approfondisci >